Ce qu'il faut savoir pour acheter en Espagne

Pour acheter en Espagne, vous devrez obtenir un numéro d'identification espagnol (NIE). Vous devrez également ouvrir un compte bancaire espagnol et définir votre budget et votre financement. Vous devrez également vérifier les taxes et les frais à l'achat, sélectionner un bien et procéder aux vérifications juridiques. Une fois que toutes ces étapes sont réalisées, vous pourrez faire une réservation du bien et signer un compromis de vente. Enfin, vous devrez signer l'acte notarié au registre de la propriété pour justifier le changement de propriétaire.

Si vous cherchez à acheter une propriété en Espagne, il y a certaines choses que vous devez savoir. Dans ce guide, nous vous présentons les éléments les plus importants à garder à l'esprit lors de l'achat d'une propriété en Espagne.

Lors de l'achat d'un bien immobilier en France ou en Espagne, le rôle du notaire est d'une importance capitale. En revanche, les notaires espagnols n'effectuent que des contrôles administratifs et juridiques sur le bien avant sa vente, alors que les notaires français sont chargés de cette tâche. L'acheteur est tenu de vérifier l'authenticité de la propriété avant l'achat. L'acheteur peut également choisir le notaire.

Concernant les taxes et impôt à payer, il faut compter entre 8 à 13 % du prix d'achat, les charges et les taxes représentent le total dans les dix-sept communautés autonomes d'Espagne, que l'on soit propriétaire ou non. Il existe dix-sept régimes fiscaux différents en Espagne, et chaque communauté autonome a ses propres impôts fonciers. C'est pourquoi les taux de l'impôt sur les charges varient d'une région à l'autre. L'impôt le plus important est l'impôt sur les transmissions patrimoniales ("Impuesto de transmisiones patrimoniales" ou ITP). L'ITP est de 8 % à Barcelone, à Valence, en Andalousie, dans les îles Baléares et au Pays basque, tandis que le taux de l'impôt sur les acquisitions à Madrid est de 6 %.

Soyez prudent lorsque vous recherchez un bien immobilier en Espagne, car la surface annoncée est souvent inférieure de 15 à 20 % au mètre carré français. En France, la surface annoncée est la surface habitable ou la surface utile. En Espagne, la surface dont parlent les propriétaires et les agences est le plus souvent la surface construite, qui comprend un pourcentage des parties communes, des balcons, des terrasses, l'épaisseur des murs, notamment.

Aussi, méfiez-vous des doubles commissions car certaines agences facturent à la fois le vendeur et l'acheteur, surtout si elles sont de nationalités étrangères (français, belges). Dans la plupart des villes espagnoles, les frais de l'agence sont payés par le vendeur. Toutefois, dans certaines régions, comme Valence, Castellon ou Murcie, ils sont répartis entre l'acheteur et le vendeur. Vous devez alors payer entre 2,5 % et 4 % (hors taxes) du prix affiché par l'agence. Un avocat ou un interprète francophone peut vous aider dans vos démarches administratives. Il vous en coûtera entre 2 000 et 4 000 euros, mais cette dépense peut vous éviter des complications à venir.

1 - Le marché immobilier espagnol est très compétitif.

De nombreux investisseurs et acheteurs sont actifs sur le marché immobilier espagnol. Ne soyez donc pas surpris si vous devez faire face à des offres et des prix plus élevés. Assurez-vous d'avoir une bonne compréhension du marché avant de faire une offre, et soyez prêt à passer beaucoup de temps à négocier.

Les charges sont généralement moins élevées en Espagne qu'en France, et les loyers sont moins taxés, de sorte qu'un investissement dans un logement locatif y est généralement plus rentable qu'en France.

2 - Les lois fiscales varient d'une région à l'autre en Espagne.

Les impôts fonciers en Espagne peuvent varier considérablement en fonction de votre lieu de résidence. Assurez-vous de vous renseigner sur la législation fiscale de votre région avant de faire une offre, sinon vous risquez de payer plus que prévu.

Aussi, les lois fiscales en Espagne varient d'une région à l'autre. Une réforme espagnole a donné aux régions l'autorité de définir les taux d'imposition sur le revenu, ce qui a entraîné des différences importantes dans les taux d'imposition. Les taux d'imposition sur le revenu varient entre les régions, Madrid ayant le taux le plus bas et la Catalogne le plus élevé. De plus, les taxes sont divisées entre les gouvernements fédéraux et provinciaux/locaux.

3 - Les prêts hypothécaires espagnols sont chers.

Les taux élevés des prêts hypothécaires espagnols peuvent rapidement annuler les économies que vous pourriez réaliser grâce à des impôts fonciers moins élevés. Avant de signer un contrat hypothécaire, veillez à comparer les taux et les frais de plusieurs prêteurs.

Les prêts hypothécaires en Espagne peuvent être chers, surtout si vous êtes un non-résident. Les taux d'intérêt pour les prêts immobiliers sont généralement plus élevés pour les non-résidents et la durée maximale des prêts ne dépassera pas 20 ans, contre jusqu'à 40 ans pour les résidents. De plus, les banques offrent généralement des prêts hypothécaires à taux fixe aux non-résidents car il s'agit d'une option moins risquée pour les banques.

4 - L'Espagne est un grand pays avec des climats et des terrains très différents.

La valeur des propriétés varie considérablement en fonction de l'emplacement et du climat. Assurez-vous d’effectuer des recherches sur la zone spécifique que vous.

Comment acheter en Espagne en tant que Français ?

Les acheteurs français peuvent acheter en Espagne en suivant les étapes suivantes:

  1. Obtenir un NIE (Numéro d’Identification d’Extranjero) à l’ambassade ou au consulat espagnol de votre pays.
  2. Ouvrir un compte bancaire en Espagne.
  3. Engager un avocat spécialisé immobilier pour gérer le processus et vous assister.
  4. Trouver la propriété et négocier le prix.
  5. Obtenir un prêt hypothécaire.
  6. Signer le contrat de vente et transférer les fonds.
  7. Obtenir le titre de propriété de la propriété.

Comment éviter les pièges quand on achète une maison en Espagne ?

Pour éviter les pièges lors d'un achat immobilier en Espagne nous vous conseillons de faire plusieurs visites afin de pouvoir comparer les différents biens. Il est important de regarder l'état général des équipements et installations et de faire appel à un expert pour les vérifier. Vous devrez aussi vérifier les honoraires de l'agence immobilière et demander des informations sur les frais en supplément liés à l'achat. Il est important de faire appel à un avocat et de faire rédiger des contrats en bonne et due forme pour vous protéger. Une fois que vous êtes propriétaire, n'oubliez pas de payer les impôts et les charges de copropriété et éviter les impayés.

Comment trouver une agence immobilière en Espagne ?

Il est n’est pas difficile de trouver une agence immobilière en Espagne. Vous pouvez rechercher sur internet des agences immobilières régionales ou nationales, comparer leurs services et tarifs et choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins. Vous pouvez également demander des recommandations à votre famille et amis qui vivent en Espagne. Pour trouver une bonne agence immobilière en Espagne, vous devez vérifier l'existence légale de l'agence, l'expérience et les compétences de ses agents immobiliers, ses services et ses tarifs, ainsi que sa présence sur Internet. Vous pouvez également consulter un notaire pour obtenir des informations sur l'agence immobilière.

Pourquoi engager un avocat lors d'un achat immobilier en Espagne ?

Engager un avocat lors d'un achat immobilier en Espagne est fortement recommandé car il peut vous aider à éviter des pièges, alléger le processus et vous assurer que toutes les étapes sont correctement exécutées et légalement conformes. Un avocat peut également vous aider à vérifier l'absence de dettes sur la propriété, à préparer les contrats nécessaires et à authentifier l'acte d'achat. De plus, un avocat peut attester l'identité et la capacité juridique des parties et s'assurer du paiement du vendeur par l'acheteur.

Qui paie les règlent de notaire en Espagne ?

En Espagne, la loi stipule que, par principe, les frais liés à l'achat et à la vente d'une propriété sont à la charge du vendeur et les frais liés à l'établissement de la première copie et des suivantes sont à la charge de l'acheteur, sauf accord stipulant le contraire entre les parties.

Comment faire pour acheter un bien immobilier en Espagne

Acheter une propriété en Espagne peut être une tâche intimidante, mais avec une bonne préparation, cela peut être une expérience incroyablement enrichissante. Voici quelques éléments que vous devez connaître avant de commencer votre recherche :

  1. Le marché immobilier en Espagne :
    L'Espagne est l'un des marchés immobiliers les plus populaires d'Europe, et il y a plusieurs raisons à cela. Le pays a une histoire et une culture riches, et sa situation - sur la péninsule ibérique - en fait un lieu privilégié pour les touristes et les investisseurs.
  2. Le système juridique espagnol:
    Les biens immobiliers en Espagne sont régis par le système juridique espagnol, qui est différent du système juridique de la plupart des autres pays. Cela signifie que vous devrez vous familiariser avec le système juridique espagnol avant d'acheter une propriété en Espagne.
  3. Le coût d'une propriété en Espagne:
    Le coût d'une propriété en Espagne dépend d'un certain nombre de facteurs, dont l'emplacement de la propriété, le type de propriété et l'état de la propriété. Toutefois, le coût moyen d'une propriété en Espagne est d'environ 120 000 €.
  4. Le processus d'achat d'une propriété en Espagne:
    Le processus d'achat d'une propriété en Espagne peut être difficile, mais il n'est pas impossible. Vous devrez avoir une bonne compréhension du système juridique espagnol, ainsi que du coût de l'immobilier en Espagne. En outre, vous devrez disposer d'un passeport valide et d'un compte bancaire en Espagne.
  5. Les avantages de l'achat d'une propriété en Espagne:
    L'achat d'une propriété en Espagne présente un certain nombre d'avantages. Tout d'abord, le pays a une histoire et une culture riches, ce qui en fait un endroit unique et passionnant à vivre. En outre, le coût de l'immobilier en Espagne est moins élevé que dans la plupart des autres pays européens.

Nos autres articles sur le même sujet susceptibles de vous intéresser :

Nos cabinets d’avocats sont spécialisés en droit immobilier, nous accompagnons les acheteurs étrangers qui souhaitent investir en Espagne. Nous gérons tout le processus d’achat depuis la réserve jusqu’à la signature par devant notaire.

🖎 Demande devis gratuit